Informatique, télécom, réseaux

L'informatique partout
L'informatique est au cœur de toutes les entreprises aujourd'hui : traitements de textes, systèmes d'informations, traitements automatiques, conception assistée par ordinateur, etc. Mais elle est également présente dans notre quotidien : près de deux tiers des foyers français sont équipés d'un ordinateur. L'informatique vient se loger également dans tous les outils de communication et accessoires technologiques : téléphones portables, baladeurs MP3, GPS, consoles de jeu, etc.


 

Derrière toutes ces pratiques et tous ces outils de la vie courante et professionnelle se trouvent nombre de métiers et d'activités. On entend régulièrement le terme de « développeur » : développeur d'application, de services et cætera. Ce terme désigne le plus souvent la création de programmes et de logiciels. Il serait cependant naïf de penser l'informatique uniquement sous cet angle.

D'après Syntec Informatique le monde de l'informatique professionnelle comprend trois acteurs principaux :

  • les sociétés de conseil et de services informatiques, parmi lesquelles on trouve les fameuses SSII (ou SS2I, sociétés de services en ingénierie informatique) avec en France des leaders comme IBM, Capgemini ou Sopra Group ;
  • les éditeurs de logiciels, dont le plus célèbre représentant est Microsoft ; mais à cette famille appartiennent aussi les éditeurs de jeux vidéo par exemple ;
  • les sociétés de conseil en technologie.

On ajoute à ces derniers dans une moindre mesure les constructeurs informatiques.

On voit que le secteur fait la part belle à toute l'activité du conseil. En effet les entreprises ne comptent pas toujours dans leurs rangs des spécialistes de l'informatique et font intervenir des prestataires afin de les aider à résoudre des problèmes concernant par exemple leur parc informatique ou l'éventuel traitement automatisé de certaines tâches de gestion. Les outils informatiques ayant envahi les espaces de travail, on voit l'ampleur du marché. En 2007 on compte un chiffre d'affaires de 40 milliards d'euros pour tout le secteur de l'informatique, pour un ensemble d'environ 350000 salariés.

Des domaines variés
On peut distinguer grosso modo 3 domaines d'application à l'informatique :

  • l'informatique industrielle, scientifique et technologique ;
  • l'informatique de gestion ;
  • les télécommunications et réseaux.

L'informatique industrielle a pour but la gestion et la supervision plus ou moins automatisées des processus de fabrication. Les machines sont en effet pilotées par des programmes et des logiciels dont les réglages peuvent être cruciaux pour la productivité.
L'informatique scientifique se trouve essentiellement dans les laboratoires de recherche. Elle concerne la modélisation de phénomènes et la mise en œuvre de puissants calculs afin de réaliser des simulations : simulation de l'évolution des marchés financiers, simulation de l'écoulement de l'eau le long de la coque d'un navire, étude des déformations de matériaux soumis à des contraintes, etc. L'une des applications les plus connues de l'informatique scientifique est la prévision météorologique.

L'informatique technologique est souvent appelée informatique embarquée. Elle concerne tous les logiciels et systèmes d'exploitation que l'on peut trouver dans les appareils nomades.

Toutes les activités précédentes ont en commun de ne pas viser directement un utilisateur, contrairement à l'informatique de gestion, qui elle est justement à son service. Elle vise au développement de logiciels (on parle également de progiciels) répondant à des besoins précis, facilitant la gestion administrative, comptable voire la gestion du système d'information pour les entreprises et les particuliers.

Le domaine des télécommunications et réseaux renvoie à tout ce qui a trait au transfert de données et d'informations, par voie câblée ou par ondes comme c'est le cas dans la téléphonie mobile et l'internet 3G.

Une pléiade de métiers
Parmi tous ces domaines on trouve donc diverses activités comme le conseil, l'ingénierie informatique et la maintenance matérielle.
Les métiers associés sont très variés :

  • analyste-programmeur (ou développeur) : formé à l'algorithmique et aux langages de programmation, il développe des applications répondant à un cahier des charges, à la rédaction duquel il aura pu participer par ses connaissances techniques ;
  • administrateur réseau : chargé d'installer, maintenir, assurer la sécurité des données ainsi que leur partage au sein du réseau d'une entreprise ;
  • chef de projet : expérimenté, souvent développeur lui-même, il a les compétences en gestion de projet et les capacités relationnelles pour dialoguer avec ses clients d'une part, et l'équipe de développement dont il est responsable d'autre part ;
  • hotliner : que ce soit par téléphone ou sur place, il assiste et conseille les clients ayant besoin d'informations techniques ;
  • web designer : maîtrisant les technologies du web, il réalise et souvent administre des sites internet pour le compte de ses clients;
  • infographiste : il maîtrise les outils de création graphique assistée par ordinateur et élabore des graphismes pour des sites internet, des campagnes de communication, des illustrations, etc. ;
  • technicien en télécommunications ;
  • ingénieur en informatique industrielle ;
  • etc.

Il est difficile de dresser une liste exhaustive des carrières possibles dans ce milieu en raison de la variété des tâches à accomplir et de l'avancée technologique constante, faisant sans cesse évoluer les pratiques et les besoins des recruteurs.

Il faut savoir que le secteur de l'informatique est très demandeur de personnels hautement qualifiés. Le diplôme d'ingénieur à bac+5 est une valeur sûre auprès des recruteurs et permettra un accès direct ou rapide à des postes de développeur, de chef de projet ou de consultant.
Pour les profils un peu moins qualifiés, des postes de technicien dans la maintenance ou l'assistance utilisateur pourront être trouvés par exemple, avec comme toujours des évolutions de carrière envisageables.
Quoiqu'il en soit, la révolution numérique actuelle fait que le secteur de l'informatique est voué à se développer et offrira de belles opportunités à qui se fait une vocation et saura se montrer réactif et flexible sur ce marché en évolution constante.

Challenge industrie du futur
Un grand défi destiné aux lycéen(ne)s, étudiant(e)s et jeunes diplômé(e)s sur l’industrie du futur. suite
La communauté Arduino
Les cartes Arduino permettent de programmer des objets connectés sur la base d'outils libres de droit, une mise en commun des technologies portée par des sites et des stages d'initiation. suite
Les défis techniques des réseaux de fibre optique
Le marché des télécommunications s'appuie sur le déploiement de la fibre optique, qui nécessite le développement de réseaux pérennes et homogènes. suite
Le déploiement de la fibre optique
Le très haut-débit passe en grande partie par le déploiement de la fibre optique, avec l'objectif de couvrir le territoire français d'ici 2022. suite
La loi de Moore : cinquante ans de progrès et d'innovations technologiques
Le géant mondial des microprocesseurs Intel fête en 2015 les cinquante ans de la désormais mythique loi de Moore. Plus qu’une simple prédiction, cette conjecture a façonné l’industrie des semi-conducteurs et la technologie électronique dans son ensemble. Retour sur les origines de cette loi et sur son impact. suite
Les métiers de la carte à puce
La fabrication des matériels de base des cartes à puce a largement été délocalisée en Asie. Les débouchés dans ce secteur relèvent donc surtout de postes de type ingénieur. Les employeurs sont le plus souvent les grands acteurs du marché, mais il est possible de trouver des postes dans de jeunes entreprises dynamiques. suite
Les acteurs du secteur de la carte à puce
La fabrication de cartes à puces reste une spécialité française : près de 10 000 emplois sont générés en France par cette industrie (chiffre 2008). suite
Optique : des métiers de haute précision pour un secteur de pointe
L'optique est un secteur de haute technologie avec des champs d'applications technologiques variés tels que l'optique instrumentale, l'optique ophtalmique, la fibre optique, l'opto-électronique – relève de l'électronique et de la photonique – ou encore l'imagerie. suite
Opticsvalley, le réseau des acteurs de l'optique, de l'électronique et du logiciel
L'association Opticsvalley, créée en 1999, a pour mission de rassembler et d'accompagner la communauté liée à l'optique, du point de vue électronique et logiciel afin de contribuer au développement économique et à la création d'emplois en Ile-de-France. suite
Master Informatique Haute Performance & Simulation
L'informatique haute performance et la simulation sont devenus des outils indispensables dans le secteur de l'industrie et de la recherche. En réduisant le temps et les coûts de production, l'informatique haute performance constitue également un enjeu essentiel pour la compétitivité des entreprises. suite

Pages