Aéronautique & spatial

Dès qu'il s'agit de vol dans l'atmosphère, on parle d'aviation, en incluant les aéronefs (avions, mongolfière, hélicoptères, etc.), la navigation aérienne et les infrastructures qu'elle implique (aérodromes, aéroports, etc.). On distingue en général deux secteurs :

  • L'industrie aéronautique (qui se charge de la conception et la fabrication des aéronefs), avec un volet civil et un autre militaire. Si on y englobe le spatial, on parle de secteur aéronautique et spatial.
  • Le transport aérien assuré par les compagnies aériennes (acquisition des avions, organisation des vols, maintenance, réparation, etc.), les organisme de contrôle de la navigation, et les sous-traitants.

L'industrie aéronautique à proprement parler est un secteur économique majeur qui emploie environ 200 000 personnes en France. Le transport aérien est appelé à croître de 5 % par an dans le monde. La filière aéronautique a donc de beaux jours devant elle et les défis à relever sont nombreux (baisse des impacts écologiques et de la pollution sonore, sécurité, etc.). 

Du CAP au diplôme d'ingénieur, de la mécanique à l'intelligence artificielle, du formage des matériaux à la simulation, l'aéronautique fait appel à une grande variété de compétences et de métiers.


 

Avec un haut niveau de recherche et développement, l'innovation est le maître mot d'un secteur où la compétition est mondiale et où les grands ensembliers tels qu'AIRBUS, Boeing, Dassault travaillent avec des sous-traitants et équipementiers motoristes, spécialistes des trains d'atterrissage, de l'avionique, etc.

Avec près de 35 000 emplois directs en Europe dont 15 000 en France, le secteur spatial européen s’est doté d’une compétence industrielle capable de développer les applications spatiales nécessaires à l’Europe et compétitives à l’exportation. Mais cette industrie est fragile, dans un contexte de concurrence très sévère sur des marchés mondiaux limités.

Le panorama industriel est encore amené à évoluer, en particulier dans le domaine de la fabrication des satellites, aujourd’hui en crise : dans un marché mondial et hautement concurrentiel, et face à une offre américaine qui en représente à elle seule presque les deux tiers, l’ensemble des acteurs européens doit engager dans les meilleurs délais, l’adaptation nécessaire de leur outil industriel.

Les institutions

  • ESA (Agence Spatiale Européenne)
  • CNES (Centre National d'Etudes Spatiales)
  • ONERA (Office national d'études et recherches aérospatiales)

Elles sont forces de propositions pour maintenir la France et l'Europe en tête de la compétition mondiale. Leurs objectifs :

  • Elaborer le programme spatial européen et de le mener à bien.
  • Orienter et conduire les recherches dans le domaine aérospatial
  • Valoriser les recherches pour l'industrie nationale et européenne
  • Réaliser et mettre en oeuvre les moyens d'expérimentation associés
  • Fournir à l'industrie des prestations et des expertises de haut niveau
  • Conduire des actions d'expertise au bénéfice de l'Etat
  • Former des chercheurs et des ingénieurs

Les industriels
Des grands maîtres d’œuvre :

  • Airbus Defence & Space dans le peloton de tête de la compétition mondiale.
  • Thales Alenia Space, n°1 européen des solutions par satellites et acteur majeur dans le domaine de l'infrastructure orbitale
  • Safran, groupe international de haute technologie spécialisé dans la propulsion aéronautique et spatiale, les équipements aéronautiques, la défense et sécurité et les communications.

jusqu’aux PME :

  • Les systémiers, équipementiers : en charge de la conception, du développement et du maintien en opération du système spatial, les infrastructures, l'environnement, les interfaces avec le monde extérieur.
  • les entreprises de service (Alten, Altran…), spécialisées dans l’étude, le développement,  et l'assistance à maîtrise d'ouvrage de tous programmes et matériels aéronautiques et spatiaux.

La recherche
Trois pôles de compétitivité en France :

  • ASTech Paris-Région Ile-de-France
    ASTech Paris Région est le pôle leader français et européen dans le domaine de l’aviation d’affaires, du transport spatial et des motorisation et équipements. Il regroupe la majorité des emplois de R&D du secteur en France. Parmi les groupes et organisations présents dans le pôle, on peut citer : Dassault Aviation, Safran, Airbus Defence and Space, le CNES, l'ESA.
  • Aerospace Valley Aquitaine et Midi-Pyrénées
    Aerospace Valley est le 1er bassin d’emplois européen dans le domaine de l’aéronautique, de l’espace et des systèmes embarqués réalisant 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Plus de 220 entreprises dont un nombre important de groupes internationaux : EADS, Freescale Semiconductors, Goodrich, Honeywell, Rockwell Collins, Siemens...
  • Pégase Provence-Alpes-Côte-d’Azur
    Le pôle Pégase, spécialisé dans les domaines de l’aéronautique et de l’espace, englobe plus de 250 compagnies qui génèrent un chiffre d’affaires plus de 5 milliards d’euros. 30 % des emplois sont consacrés à la recherche.

Les acteurs publics sont très présents dans la recherche avec notamment l’ONERA, les Instituts Carnot encore le CNES qui participe activement aux programmes de l’agence spatiale européenne.
Parmi les domaines d’excellence de la recherche française, on peut citer : la propulsion et la combustion, les matériaux composites, l’aérodynamique, l’acoustique, les systèmes électroniques et informatiques embarqués.

Le GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales) : fédération professionnelle qui contribue à la défense et à la promotion du secteur.

En savoir plus :

- www.gifas.asso.fr : Le site du GIFAS (le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales)
- www.onera.fr : L'organisme de recherche dédié au domaine aérospatial
- www.aeroemploiformation.com : Un site sur les métiers de l'aéronautique
- http://corporate.airfrance.com : Le site d'Air France    
ESA
CNES
CNRT
ONERA
EADS Astrium
Thales Alenia Space

Féminisons les métiers de l’aéronautique
L'édition 2017 du salon du Bourget est l'occasion de rappeler l'importance de féminiser les métiers scientifiques et techniques. suite
La journée mondiale des astéroïdes
La journée mondiale des astéroïdes sensibilise à l'idée que l'on peut prévenir l’impact d’un astéroïde en surveillant le ciel et en mettant au point des missions de déflexion. suite
Des étoiles dans les hôpitaux
L'association Les p'tits cueilleurs d'étoiles, qui organise des ateliers de médiation scientifique en astronomie dans les hôpitaux, lance une campagne de financement participatif. suite
X-CubeSat, un projet pour promouvoir le spatial
Le nanosatellite de l’école Polytechnique mis en orbite le 17 mai 2017 s'inscrit dans un projet pédagogique permet aux étudiant·e·s d'acquérir une expérience industrielle en contribuant à l’innovation et à la recherche scientifiques. suite
Lancement réussi pour la mini-navette européenne
Le vaisseau IXV lancé le 11 février 2015 sous l'égide de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) depuis Kourou, en Guyane, a réussi son aller-retour Terre-espace, en atteignant une altitude de 400 km avant de retourner à la surface de la Terre. suite
Google et le CNES s'associent autour du projet «Loon»
Le géant du web multiplie les projets pour étendre sa couverture de réseau Internet aux quatre coins du globe. Parmi ces initiatives, le projet «Loon», qui vise à déployer des milliers de ballons dans l'atmosphère. Le CNES a récemment décidé d'y apporter son soutien. suite
Ariane 6 : l'Europe veut rester dans la course
Début décembre 2014, les dirigeants européens sont finalement parvenus à un accord et ont annoncé le lancement officiel du projet spatial Ariane 6, avec une mise en service à l'horizon 2020. Qui sont les acteurs de ce chantier d'envergure colossale ? suite
Rosetta : défis industriels et organisationnels
La mission Rosetta de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) a du relever de nombreux défis sur les plans scientifiques, techniques et opérationnels au cours de son incroyable aventure dans l'espace. suite
Les vignes vues de l’espace : une révolution du monde viticole
L'un des grands problèmes pour le viticulteur est de déterminer l'instant précis des vendanges. De nombreux domaines viticoles s'appuient désormais sur l'imagerie satellite pour définir le moment idéal pour récolter le précieux raisin. suite
Le secteur spatial
Avec près de 35 000 emplois directs en Europe dont 15 000 en France, le secteur spatial européen s’est doté d’une compétence industrielle capable de développer les applications spatiales nécessaires à l’Europe et compétitives à l’exportation. Mais cette industrie est fragile, dans un contexte de concurrence très sévère sur des marchés mondiaux limités. suite

Pages