La santé auditive
Facteur clé de la santé, l'audition nous concerne et mobilise un réseau de professionnels.

La santé auditive

Les pertes d'audition, un problème de santé publique

Les déficiences auditives touchent de nombreuses personnes dans la société :

  • la surdité affecte 6% des 15-24 ans et plus de 65% des 65 ans et plus,
  • 360 millions de personnes dans le monde souffrent de déficience auditive incapacitante (5% de la population mondiale), dont un tiers des personnes de plus de 65 ans et 32 millions d'enfants, la plupart vivant dans des pays à revenu faible ou intermédiaire,
  • les déficiences auditives non prises en charge ont un coût annuel à l’échelle mondiale de 750 milliards de dollars internationaux.

Le droit Français considère la dangerosité du bruit au-delà de 80 décibels pendant huit heures d'exposition, alors que l'OMS préconise des ambiances sonores à 45 décibels :

  • au cours des 15 dernières années, le taux de salariés exposés à des bruits supérieurs à 85 décibels est passé de 13% à 20%,
  • 80% des actifs au travail affirment ne plus entendre sur le lieu de travail en raison de l'ambiance sonore,
  • 6 millions de Français en activité professionnelle perdraient plus de 30 minutes de temps de travail en raison du bruit et des nuisances sonores subies, ce qui représente une perte de productivité globale de 23 milliards d'euros par an.

L'origine des pertes d'audition

Les déficiences auditives ont des origines diverses, parfois génétiques, parfois acquises :

  • 12 à 18% des enfants présentent une otite sérieuse durable dans les cinq premières années de leur vie, ce qui altère leur audition de façon plus ou moins prolongée,
  • la déficience auditive chez l’enfant est évitable dans 60% des cas si elle est détectée assez tôt,
  • 1,1 milliard de jeunes (de 12 à 35 ans) risquent une déficience auditive par exposition au bruit dans un cadre récréatif,
  • la perte progressive de l'audition, due au vieillissement du système auditif (presbyacousie), débute vers cinquante ou soixante ans.

Les acouphènes :

  • en France, en 2014, 16 millions d'individus souffrent de ces sifflements ou de bourdonnements passagers ou permanents,
  • les acouphènes sont associés à des troubles de l’audition dans environ 80% des cas,
  • environ 10% de la population adulte serait touchée par les acouphènes, avec des formes très invalidantes dans moins de 1% des cas.

L'importance de bien entendre

La moitié des Français n'a jamais réalisé de bilan complet de son audition au cours de sa vie. Pourtant, le bruit représente un enjeu de santé publique pour 90% des Français :

  • 75% des Français considèrent que bien entendre est aussi important que bien voir,
  • 8% des Français indiquent qu'il leur est plus important de bien entendre en toutes circonstances.

Les aides auditives ont souvent pour frein la capacité financière de chacun, la confiance dans les professionnels ou des questions d'esthétisme :

  • seul un quart des personnes ayant une déficience auditive s'équipe d'une audioprothèse,
  • environ un quart des personnes appareillées abandonneraient leur prothèse, jusqu'à 80% dans les établissements d'hébergement pour les personnes âgées indépendantes.

9 mars, journée de l'audition

Après la journée mondiale de l'audition, qui a eu lieu le 3 mars, la 20ème journée nationale de l'audition se déroule le 9 mars 2017. À cette occasion, les professionnels de la santé montrent leur mobilisation :

  • les centres hospitaliers et les médecins ORL proposent des tests de dépistage gratuits au public,
  • les audioprothésistes informent le public sur les différentes solutions de correction auditive à travers des journées portes-ouverte,
  • les orthophonistes expliquent le lien entre orthophonie et audition,
  • les sophrologues apportent leur savoir-faire et leurs conseils pour aider les personnes à mieux vivre avec les acouphènes.
En savoir plus: